Accueil > Musées > Familistère de Guise > Une journée en utopie

evenement/atelier-cueillette-des-plantes-sauvages-et-comestibles-999 Une journée en utopie: - , at the

UNE JOURNÉE EN UTOPIE : COLLECTIONS DES FRAC DES HAUTS-DE-FRANCE
Pour la première fois, les deux fonds régionaux d’art contemporain (Frac) des Hauts-de-France s’associent pour présenter au Familistère de Guise un choix d’oeuvres de leurs riches collections en résonance avec ce haut lieu de l’utopie
concrète.
Consacrée au dessin contemporain, la collection du Frac Picardie est une référence en France et en Europe. La collection du Frac Grand Large se constitue
autour de l’art et du design des années 1960 à nos jours. Ensemble, les deux
institutions représentent plus de 1 000 artistes internationaux.
Selon Charles Fourier, dont la conception du phalanstère a inspiré le Familistère, la vie sociale harmonieuse est une succession de jours vivement passionnés. « Une journée en utopie » propose un parcours au long duquel les oeuvres jouent les accords consonants ou dissonants du clavier de nos passions corporelles (les
sens) et affectives (le désir de nous ré-unir).
Les oeuvres sélectionnées sont pour la plupart à effets passionnels multiples. Elles sont composées selon des oppositions ou des contrastes sensibles et spirituels : voir ce qui est dit, faire matière du temps, rassembler l’hétérogène… L’accrochage est lui-même passionné. Il met en jeu une collection avec une autre, les artistes, les disciplines et les techniques les un·es avec les autres, de manière à nous prévenir de l’uniformité, de la tiédeur et de la médiocrité, le mal social selon Fourier.

« Une journée en utopie » est une invitation à voyager au cœur du Familistère, d’un étage à l’autre, d’un appartement à l’autre pour découvrir un corpus exceptionnel d’œuvres dont la présence questionne l’esprit du lieu et agite notre corps sensible.300

GEO: (49.904198915738135),3.6256814002990727

Du 4 septembre au 14 novembre

Une journée en utopie

Exposition

Familistère de Guise - Guise

  • Vie quotidienne et Traditions

UNE JOURNÉE EN UTOPIE : COLLECTIONS DES FRAC DES HAUTS-DE-FRANCE
Pour la première fois, les deux fonds régionaux d’art contemporain (Frac) des Hauts-de-France s’associent pour présenter au Familistère de Guise un choix d’oeuvres de leurs riches collections en résonance avec ce haut lieu de l’utopie
concrète.
Consacrée au dessin contemporain, la collection du Frac Picardie est une référence en France et en Europe. La collection du Frac Grand Large se constitue
autour de l’art et du design des années 1960 à nos jours. Ensemble, les deux
institutions représentent plus de 1 000 artistes internationaux.
Selon Charles Fourier, dont la conception du phalanstère a inspiré le Familistère, la vie sociale harmonieuse est une succession de jours vivement passionnés. « Une journée en utopie » propose un parcours au long duquel les oeuvres jouent les accords consonants ou dissonants du clavier de nos passions corporelles (les
sens) et affectives (le désir de nous ré-unir).
Les oeuvres sélectionnées sont pour la plupart à effets passionnels multiples. Elles sont composées selon des oppositions ou des contrastes sensibles et spirituels : voir ce qui est dit, faire matière du temps, rassembler l’hétérogène… L’accrochage est lui-même passionné. Il met en jeu une collection avec une autre, les artistes, les disciplines et les techniques les un·es avec les autres, de manière à nous prévenir de l’uniformité, de la tiédeur et de la médiocrité, le mal social selon Fourier.

« Une journée en utopie » est une invitation à voyager au cœur du Familistère, d’un étage à l’autre, d’un appartement à l’autre pour découvrir un corpus exceptionnel d’œuvres dont la présence questionne l’esprit du lieu et agite notre corps sensible.

Les artistes représenté·es dans l’exposition :

Céline Ahond, Jean-Michel Alberola, Harold Ancart et Michel François, Marion Baruch, Glen Baxter, Boris Bergmann, Henri Cartier-Bresson, Andriana Cavalletti, Hanne Darboven, Jeremy Deller, Hélène Delprat, Robert Doisneau, Marie-Pierre Duquoc, Angela Ferreira, Robert Filliou, Elika Hedayat, Fabrice Hyber, On Kawara, Tarek Lakhrissi, Camille Llobet, Marcel Mariën, Annette Messager, Matt Mullican, Gabriel Orozco, Sarah Ortmeyer, Nefeli Papadimouli, Françoise Pétrovitch, Étienne Pressager, Jean-Jacques Rullier, Kohei Sasahara, Anne-Marie Schneider, Thomas Schütte, Gabriel Sierra, Michael Snow, Javier Tellez, Jean-Luc Verna, Oriol Vilanova, Jacques Villeglé, Jean-Luc Vilmouth, Adrianna Wallis, Stephen Willats.

L’exposition bénéficie du soutien de la Région Hauts-de-France et du Département de l’Aisne, et du prêt par la galerie Semiose (Paris) de l’œuvre de Françoise Pétrovitch, J’ai travaillé mon comptant.

Langues parlées :

French