Accueil > Musées > Association PHER > La Chapellerie

evenement/la-chapellerie La Chapellerie: - , at the

Exposition/Démonstrations

Présentation de l’action

  • L’exposition consiste principalement en une présentation commentée de l’ensemble des outils utilisés par le chapelier
    Notre action se veut visuelle et culturelle à la fois
  • Les petits métiers associés également
    - Une plumassière confectionnera des compositions de plumes naturelles
    - Des informations seront données sur le travail du formier – Exposition d’outils et de formes en tilleul.
    - Une spécialiste confectionnera des fleurs en soie à l’aide d’outils anciens et adaptés.
    - Des mains expertes remettront en forme des coiffes anciennes et fragiles
    - L’art du chapeau et la mode seront présentés sur des mannequins.
    - Sur leur carreau, des dentellières croiseront les fils avec leurs fuseaux
    - Des modistes de métier présenteront leur savoir-faire et leur production.
    - Apport de documents venant du Musée de la Chapellerie de Lyon
  • Récompenses
    Les visiteurs chapeautés se verront remettre un petit cadeau, un concours récompensera les plus caractéristiques.

Ainsi, nous voulons faire connaitre et rappeler certains petits métiers d’autrefois
aujourd’hui pratiquement disparus, d’une façon ludique et accessible à tous
(entrée gratuite), grâce à la participation bénévole de collectionneurs passionnés.
300

GEO: (50.3441265),3.6424167

Du 6 au 7 novembre

La Chapellerie

Association PHER - Sebourg

Exposition/Démonstrations

Présentation de l’action

  • L’exposition consiste principalement en une présentation commentée de l’ensemble des outils utilisés par le chapelier
    Notre action se veut visuelle et culturelle à la fois
  • Les petits métiers associés également
    - Une plumassière confectionnera des compositions de plumes naturelles
    - Des informations seront données sur le travail du formier – Exposition d’outils et de formes en tilleul.
    - Une spécialiste confectionnera des fleurs en soie à l’aide d’outils anciens et adaptés.
    - Des mains expertes remettront en forme des coiffes anciennes et fragiles
    - L’art du chapeau et la mode seront présentés sur des mannequins.
    - Sur leur carreau, des dentellières croiseront les fils avec leurs fuseaux
    - Des modistes de métier présenteront leur savoir-faire et leur production.
    - Apport de documents venant du Musée de la Chapellerie de Lyon
  • Récompenses
    Les visiteurs chapeautés se verront remettre un petit cadeau, un concours récompensera les plus caractéristiques.

Ainsi, nous voulons faire connaitre et rappeler certains petits métiers d’autrefois
aujourd’hui pratiquement disparus, d’une façon ludique et accessible à tous
(entrée gratuite), grâce à la participation bénévole de collectionneurs passionnés.

Évoquer le quotidien d’autrefois, rappeler des métiers (presque) disparus, c’est ce Jean Pierre Lenski aime remémorer, au sein de l’Association PHER de Sebourg.
Dans sa surprenante collection de fers à repasser de tous pays et de tous âges, sont répertoriés des fers de métier : tailleur, corsetière, tuyautage, etc … Parmi eux, ceux qu’utilisait le chapelier, instruments aux formes particulières à découvrir car ils étaient conçus en fonction du profil du chapeau.
D’autre part, tout comme les vêtements, il fallait défriper les couvre-chefs. Cependant, on ne dit pas repasser un chapeau mais plus précisément « bichonner » un chapeau. Dans l’atelier du chapelier se trouvaient donc des « fers bichons » dont on ne soupçonnait pas le rôle du fait de leur galbe original.
Ils côtoyaient des presses, entréométriques, forceuses et autres accessoires encore plus bizarres et méconnus. Parmi eux, le « conformateur » et le « formillon » qui permettaient d’ajuster la base du chapeau au tour de crâne du porteur. C’était du « sur mesure ».
À l’origine, les cônes de feutre, constitués par l’enchevêtrement des poils de lapins, étaient transformés petit à petit après avoir été étirés, moulés sur des formes en tilleul dans une atmosphère chaude et humide produite par de la vapeur.
C’est donc l’ensemble de ces outils qui sera présenté et commenté, ce qui ne manquera pas de surprendre les visiteurs de cette manifestation.
Mais ce n’est pas tout !
En pour suivant leur visite, les curieux pourront croiser des mannequins chapeautés. C’est la modiste qui confectionnait et ajustait les chapeaux, les mettait en valeur avec des accessoires assortis. On trouvera également des voilettes et des toilettes portées sur des modèles, des bibis et bien d’autres couvre-chefs.
La modiste les vendait dans de magnifiques boites en carton (ou en cuir pour les hommes chez le chapelier), empilées les unes sur les autres dans sa boutique.

Les petits métiers associés
Le chapeau féminin était rarement strict et nu. Il était agrémenté de plumes, de galons, de plissés, de fleurs en soie…
Une artisane plumassière mettra en mouvement des plumes aux formes et couleurs d’oiseaux de paradis et d’autres volatiles.

Une spécialiste exposera les gaufroirs et emporte pièces avec lesquels elle confectionne des fleurs en soie, au plus proche de la réalité et de la perfection.
Les coiffes anciennes et fragiles retrouveront une seconde jeunesse entre les mains expertes d’un « brodeur » qui pratique également le plissage du tulle.
Des dentellières viendront s’ajouter au groupe. Leurs doigts agiles croiseront les fils à l’aide de fuseaux posés sur leur carreau. On ne se lasse pas d’admirer leurs réalisations obtenues point par point, avec patience et dextérité.
Les visiteurs venus chapeautés se verront remettre un petit souvenir. Un concours leur permettra de recevoir un cadeau souvenir toutes les heures.

Nous vous attendons nombreux….

Quelques images :

Horaires

Le samedi 6 Novembre de 14h à 18h
Le Dimanche 7 Novembre de 10h à 17h

Tarifs

gratuit