1. Accueil PROSCITEC - Musées des Hauts-de-France PROSCITEC - Musées des Hauts-de-France
  2. >
  3. Musées des Hauts-de-France Musées des Hauts-de-France
  4. >
  5. Mémoire verrière de Boussois Mémoire verrière de Boussois

Mémoire verrière de Boussois

Boussois (59)

L’Association Mémoire Verrière de Boussois y présente l’Histoire de la Glace…de 1859 à nos jours.
L’Espace Industriel de la Mémoire Verrière de Boussois vous rappellera l’Histoire du patrimoine professionnel et familial des "Glaces de Boussois" Les conséquences de la "Grande Guerre de 14-18" et la "Petite Mémoire Industrielle" du Val de Sambre.

Horaires

Ouverture

sur réservation

Tarifs

Tarif plein

gratuit

Accessibilité

Musée accessible en fauteuil roulant, mais, pas l'Église.
Chiens non admis, hormis les chiens d'aveugle.

Langues parlées :

FrenchEnglish
  • Lieu

  • CONTACT

  • Groupes

  • Le musée

  • Lieu

    Adresse

    Mémoire verrière de Boussois
    2, rue Anatole France
    59168 Boussois

    Adresse postale

    Maison de la Citoyenneté -Espace Jean Borel
    2, rue Anatole France
    59168 Boussois

    Adresse postale

    Mairie de Boussois
    1, Place du 8 mai 1945
    59168 Boussois

    Stationnement

    Parking possible autour du Musée et de l’Église.
    Une place autocar possible sur réservation préalable.
    (Dans l’état actuel, pas d’emplacement réservé pour "P.M.R", ni pour les vélos. (À l’étude par la Commune)

    Coordonnées GPS

    50°17’19.73’’N
    04°02’26.78"E

  • CONTACT

    Téléphone

    06.95.02.07.62

    Courriel

    lionel.maine@gmail.com
  • Groupes

    Adultes

    à partir de 5 personnes

    Contact

    Lionel MAINE : 06 95 02 07 62

  • Le musée

    C’est au milieu du 19e siècle que plusieurs glaceries, venues de Belgique, s’installent dans le Bassin de la Sambre, à proximité de la frontière belge :
    - En 1858, Hector Despret, de la Compagnie de Floreffe (Belgique), fonde la "Manufacture de Glaces de Jeumont" A son décès en 1884, son neveu Georges Despret en reprendra la direction.
    - En 1859, François Houtart-Cossée de la Compagnie de Sainte Marie d’Oignies (Belgique) fonde les "Glaceries de Recquignies"
    - En 1898, Jules Hénin de la Société des Glaceries de Charleroi (Belgique), fonde à Boussois sur Sambre la "Compagnie des Glaces et Verres Spéciaux de France"
    Georges Despret, personnalité très marquante, organisera :
    En 1893 : la fusion de Jeumont et de Recquignies pour former "La Cie des Glaces et Verres spéciaux du Nord"
    En 1908 : La fusion des usines de Jeumont-Recquignies et Boussois et fonde les "Compagnies Réunies des Glaces et Verres Spéciaux du Nord de la France". Il en assurera la Direction Générale jusqu’en 1949
    Durant la guerre de 1914/1918, les 3 usines seront détruites, seule l’usine de Boussois sera reconstruite et remise en service dès 1920, elle regroupera les productions de glaces et de verres spéciaux (verres imprimés clairs et colorés).
    Des investissements importants seront consacrés à la modernisation de ces productions de base, l’usine est considérée comme la plus puissante unité de production de l’Europe Continentale. Aux productions de Glaces et de verres imprimés, viennent s’ajouter : la transformation de la glace (taillerie, biseautage, argenture), l’Optique, les Pates de verre, les Verres moulés (pavés, briques), le développement des procédés et de fabrication de Glaces de Sécurité (pour l’automobile, le matériel roulant et volant), la Fibre de verre, les Tubes d’éclairage au néon…
    En 1931 : Construction d’une nouvelle unité de Douci-Poli en continu (DPC) d’une longueur de production de 250m, le verre blanc provenant de la coulée sur table ou en laminoir de la Halle à Pots qui secondera celle du Douci-Poli sur tables rondes (DPR)
    En 1955, la société devient les Glaces de Boussois, installe un Four à Coulée Continue et son Twin (doucissage des deux faces simultanément), le Polissage se faisant dans l’unité voisine modifiée (DPC), la Halle à pots lancera la production des dalles de couleurs de grandes dimensions et fortes épaisseurs.
    En 1966, devenu Boussois Souchon Neuvesel (BSN) l’entreprise remplace le FCC-Twin par un Float-Glass, suivi d’un second en 1979, ce qui met fin à la fabrication de la Halle à pots (la seule mondiale) et des Verres spéciaux imprimés à Boussois.
    En 1982, Boussois devient une filiale de Pittsburgh Plat Glass (PPG), et sera ensuite repris par le groupe Glaverbel en 1998 qui lui deviendra filiale japonaise de AGC (Asahi Glass Company) puis AGC Glass Europe en 2010.

En savoir plus