1. Accueil PROSCITEC - Musées des Hauts-de-France PROSCITEC - Musées des Hauts-de-France
  2. >
  3. Musées des Hauts-de-France Musées des Hauts-de-France
  4. >
  5. Musée de la Radio Musée de la Radio

Musée de la Radio

Boeschepe (59)

Comment peut-on imaginer, qu’il y a juste 100 ans, les émissions de radio n’en étaient qu’à leurs balbutiements. Suivez le chemin parcouru depuis !
Du poste à galène au poste à transistors, en passant par le poste à lampes, venez découvrir une collection riche de plusieurs centaines de radios. Suivez l’évolution de cette fabuleuse invention du vingtième siècle, des années 20 aux années 70, en parcourant les quatre salles du musée, sur une superficie de près de 100 m²
En bois, en ébonite, en bakélite, en matière plastique, véritable meuble de salon ou petit appareil sans prétention, les modèles exposés vous invitent à un voyage dans le temps. Phonographes, téléviseurs, disques vinyles, plaques publicitaires et autres objets liés à la radio complètent de façon harmonieuse cet éventaire de postes, rassemblés avec passion par un collectionneur éclairé.
Que vous soyez amateur averti, simple curieux ou à la recherche du poste de grand-papa, suivez nos guides passionnés pendant plus d’une heure de visite retraçant l’évolution des postes dans nos foyers.

Horaires

Ouverture

De mai à octobre :
le dimanche, visites guidées (1h15) entre 15h et 18h dernier départ
Pendant les vacances scolaires :
visites animées supplémentaires spéciales famille le jeudi à 15h : nous consulter pour le programme
& toute l’année, des ouvertures exceptionnelles

Tarifs

Tarif plein

6€

Tarif réduit

4 € tarif réduit pour les jeunes de 15 à 18 ans
3€/enfant de 7 à 14 ans, les étudiants et les personnes handicapées
Gratuit pour les enfants de moins de 6 ans accompagnés
Pass famille :
2 adultes + 2 enfants (- de 15 ans) : 12€ (au lieu de 18€) ; 6€ tarif normal, 4€ tarif réduit pour les jeunes de 12 à 18 ans, les étudiants et les personnes handicapées

Paiement

espèces, chèque, virement (groupe)

Accessibilité

Accessibilité handicaps et jeune public

Langues parlées :

FrenchEnglishDutch
  • Lieu

  • CONTACT

  • Groupes

  • Le musée

  • Lieu

    Adresse

    Musée de la Radio
    26, rue de Poperinghe
    59299 Boeschepe

    Adresse postale

    26 rue de Poperinghe
    59299 Boeschepe

    Stationnement

    Parking de l’église juste en face

    Comment venir ?

    De Lille : Autoroute A25, sortie 12 Méteren, puis D10, direction Saint-Jans-Cappel, Berthen puis arrivée à Boeschèpe
    De Dunkerque : Autoroute A25, sortie 13, direction Steenvoorde, Poperinghe puis arrivée à Boeschèpe
    Le musée se situe au centre du village à proximité de l’église

  • CONTACT

    Téléphone

    06 20 33 13 59

    Courriel

    museedelaradio@hotmail.fr
  • Groupes

    Adultes

    4.50€ à partir de 10 pers (moins de 10 pers : 6€/adulte)

    Scolaires

    3€ (de 7 à 14 ans)

    Contact

    06 20 33 13 59 museedelaradio chez hotmail.fr

  • Le musée

    Ce musée perdu dans un petit village en Flandre, c’est d’abord l’histoire d’une passion. Celle de Didier Parent, qui a conservé le souvenir de ces feuilletons policiers radiophoniques, du temps où ses parents n’avaient pas de télévision. « A 6 ans, je n’écoutais pas forcément ce qui se disait dans le poste, mais j’étais fasciné par l’objet, avec ces lampes et sa membrane en carton d’où s’échappait le son », se remémore t’il. A l’adolescence, il désosse les radios pour voir ce qu’elles ont dans le ventre. Cette Fascination ne l’a pas quittée depuis.
    600 modèles exposés
    Brocantes, vides greniers, braderies, marchés aux puces, … Il y a une trentaine d’années, il commence à chiner, remettre en état et collectionner des postes de toutes époques. Jusqu’à ouvrir son musée associatif en 2012. Soit 100 m2 et quelque 600 modèles qui retracent un siècle d’histoire de la radio, « et 2.000 en réserve… » avoue-t-il en souriant, avant de vous embarquer dans son univers, peuplé de gramophones, phonographes et de postes radio de tout poil et de toutes les tailles.
    Les inventeurs
    Pour planter le décor, la visite guidée commence par les grands inventeurs : Branly qui met en évidence l’existence des ondes à la fin du XIXe siècle, Marconi et sa première expérience radio. Ferrier qui développe la radiotélégraphie militaire pendant la Première Guerre Mondiale…
    Didier Parent nous fait alors entrer dans le saint des saints. Sous nos yeux ébahis, il allume un poste à batterie de 1923 et tourne une bobine. Et soudain Radio Luxembourg retentit dans le musée. En une Fraction de seconde, on effectue à formidable Bond dans le passé.
    Les premières radios
    On imagine sans peine la naissance des premières radios : Radiola, la BBC, Radio Montmartre … On observe avec curiosité ces premiers postes à lampes extérieures, puis les postes à galène. Au départ, les postes sont en 4 parties distinctes Pas très glamour dans les salons de de ces messieurs-dames, mais les fabriquants imagineront de beaux meubles pour les cacher.
    Les modes et les avancées technologiques
    Où que se porte le regard, on découvre des modèles au charme désuet. C’est une mode qui change très vite, tous les 2 ans, souvent inspirée par les Etats-Unis. Les concepteurs jouent sur les designs des haut-parleurs, les matières (bois, bakélite, plus tard le formica, sans oublier la révolution du plastique), ou encore la forme des cadrans… il y a à la fois les gros postes de salon, mais aussi avec la miniaturisation, l’apparition de postes de chevet.
    De la petite à la grande histoire
    Au gré de ses appareils mythiques, c’est un peu de l’histoire de France qui se dévoile en filigrane : l’interdiction des radios privées en 1927, la naissance des PTT, l’occupation et la confiscation des postes… Les nouvelles prouesses technologiques et les débuts de la télévision. Se souvient-on que les premiers postes cathodiques étaient… ronds ?! On apprend aussi comment le transistor, inventé dès 1949, va lentement supplanter les fameuses lampes.
    Anecdotes et démonstrations
    « L’année 1955 va être décisive : Phillips parvient à réduire la taille des antennes, l’invention du disque vinyle, la modulation de fréquence, la naissance d’Europe 1 et les touches de piano pour changer les gammes d’ondes », énumère Didier Parent en dévoilant des modèles luxueux accompagnés de leur pick up pour écouter des 78 tours. On sourit en découvrant les premiers autoradios, 7 Kg au bas mot ! On est suspendu à leurs anecdotes, d’autant qu’à chaque étape de la visite, les guides prennent le temps d’allumer un poste ou de faire tourner un pick up dans le son inimitable vient nous chatouiller les oreilles.
    C’était l’année 1981
    Sans avoir vu le temps passer, nous voilà en 1981 : les radios libres sont autorisées, c’est la naissance de NRJ (nouvelle radio des jeunes) et la bande FM se développe.
    La visite s’achève sur les premiers jeux vidéo, le minitel, les caméscopes, le laser-disc… pour nous ramener tout doucement au XXIe siècle.

En savoir plus

Présentation du Musée